Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 11:44
Podium Vétérans 2 (50-60 ans) : 1°/440
Podium Vétérans 2 (50-60 ans) : 1°/440

En me présentant sur la ligne de départ pour mon 19° marathon, je savais que ce serait plus difficile que d'habitude...

Et pour cause...une cheville qui me lâche à 4 jours du marathon, enflement et douleurs, dues je pense à la succession d'efforts sur route et sur piste (associé à un historique de footeux assez lourd coté entorse à cette cheville, 3 au total !).

Je n'en menait donc pas large sur la ligne de départ avec cette douleur à chaque appui sur la jambe droite pendant l'échauffement...j'avais pourtant glacé et pommadé pendant les 3 jours précédents la course...Départ sur la ligne, à coté des kényans...qui partent comme des bombes comme d'hab, je pars sur un objectif de 3'55 au kilo soit un marathon à 2h45 (et oui, il fait pas bon vieillir, vois mon CR de 2009 sur ce même marathon, j'avais d'autres ambitions de temps !!!)

Un copain me rejoint dès le premier kilomètre, Stéphane, il est V1 et on avait décidé de faire la course ensemble, il est un peu rapide sur les 5-6 premiers kilos (3'50/km) mais je suis son train, à tort bien sûr...Nous sommes accompagnés par une marocaine et une polonaise, nous passons le premier semi en 1h21'8", sur des bases trop rapides par rapport à mon objectif...

Ma douleur s'est stabilisée, toujours présente mais bon, je fais avec...les kilomètres défilent, je commence à ralentir à partir du 28°, chaque kilomètre se passe désormais en 4'/4'05, je ne dois pas lâcher ce rythme! JE rentre vraiment dans le dur au 30° et je prononce la phrase "habituelle" à à chaque marathon et à voix haute :

C'est maintenant que la course commence !

Je sers les dents, les jambes deviennent lourdes, la foulée se réduit irrémédiablement mais il faut passer le 35° kilo, c'est important de sortir du créneau 30/35 car après il ne reste "QUE" 7 km et le compte à rebours est lancé. Stéphane à ralentit aussi mais moins que moi et je le vois s'éloigner, avec la polonaise qui finira en 2h42 elle, une métronome ! Par contre, la marocaine est lachée, elle finira derrière nous, moindre consolation...

Je me stabilise à 4' au kilo "tant bien que mal" et ma douleur au pied s'amplifie mais je ne DOIS pas m’arrêter, courir, courir avec comme seule ambition de garder ce rythme, 2 coureurs me doublent, je me dis qu'ils ont été sages eux, sur le 1° semi...moins gourmands que moi ! Allez, il reste 4 km, je rentre dans Annecy, interminable, il faut encore faire un détour par le port, puis remonter le canal, le dernier kilo, j'accélère d'habitude car la foule nous porte mais là je ne peux (et ne veut) même pas, plus d'importance, je souhaite passer la ligne, c'est tout !! Enfin elle arrive, les bras en l'air pour la photo, rideau !

Je termine en 2h46'22, je suis 30° scratch et.... 1° V2 !! Mais ça je ne l'apprendrai que bien plus tard, juste avant le podium, car auparavant, ce fut une longue séance de massage/crampes et surtout une douleur telle à la cheville que je ne pouvais plus marcher ... Et en refroidissant ce fut bien pire, petite halte à la croix rouge pour glaçage et bandage...

Mon copain Stéphane a finit en 2h44'45", il a pulvérisé son record ! Bravo à lui...

Au final, très satisfait bien sûr de ce podium mais à quel prix...quand le mental prends le relais sur le physique, c'est la force du marathonien, mais cela peut être risqué pour la santé...A méditer !

Place aux soins et à la récup maintenant...en attendant de nouveaux objectifs !

Partager cet article

Repost 0
Published by thierryclavel
commenter cet article

commentaires